Après un repas nous avons tous nos petites habitudes (café, fruit, sieste…) et contrairement à ce que l’on pense la plupart sont à éviter ! Voici quelques explications

1) FumerSans titre.png

La fameuse cigarette digestive, la préférée des fumeurs… et certainement la plus nocive. Des études scientifiques ont prouvé que fumer une cigarette après manger revient à en fumer plusieurs à un autre moment de la journée. Le risque de développer un cancer serait plus élevé une fois l’estomac plein. On attend donc une heure ou deux après le repas pour s’allumer une cigarette. Ou on arrête définitivement, puisque la cigarette, rappelons-le, est toxique qu’elle que soit l’heure à laquelle on la fume.

2) Manger des fruits

On a tous l’habitude de croquer un fruit après le repas, un geste qu’on croit bénéfique à la santé. Si les fruits sont riches en vitamines et en minéraux, ils sont aussi très acides, notamment les agrumes. Or, consommer des fruits après le repas augmente l’acidité de l’estomac et risque donc de vous causer des maux de ventre. La meilleure façon de consommer un fruit frais est d’en faire un petit encas dans la matinée ou dans l’après midi, entre deux repas.

3) Boire du thé ou du café

Incontournable, le café serré après le déjeuner. Et pas seulement en France : chaque jour, 2 personnes sur 3 consomment du café partout dans le monde, et le tiers restant se rabat certainement sur le thé… Même si ces deux boissons ne sont pas nocives si consommées avec modération, il est préférable de ne pas en boire après le repas. En effet, les tanins qu’elles contiennent interfèrent avec le phénomène d’absorption du fer par l’organisme. De plus, ils peuvent durcir les protéines contenues dans la nourriture, ce qui peut les rendre plus difficiles à digérer.

4) Se baignerSans titre.png&

Rien de plus tentant qu’un petit plongeon juste après le déjeuner, lorsque le soleil est à son zénith et que la chaleur est insoutenable. Sauf qu’on vous l’a rabâché à maintes reprises, pas de baignade juste après manger. Pourquoi d’ailleurs ? Premièrement, à cause du risque d’hydrocution : la différence de température entre le corps humain et l’eau est très important après manger, car la digestion contribue à augmenter cette dernière. Ne l’oublions pas, lorsque l’organisme digère, il fait un effort, et se baigner est une dépense d’énergie supplémentaire. C’est faisable bien sûr, mais un malaise dans l’eau peut prendre des proportions dramatiques, le risque de noyade n’étant jamais bien loin.

5) Dormir

Après le repas, on ressent souvent le besoin de faire un petit somme réparateur. C’est prouvé, une sieste de 10 minutes à une demi heure aide le corps à récupérer pour mieux démarrer l’après midi. Sauf qu’idéalement, il ne faudrait pas dormir juste après le repas. En effet, la position allongée implique une stagnation plus longue des aliments dans l’estomac, ce qui ralentit la digestion. De plus, en allant se coucher juste après dîner, on n’utilise pas les nutriments puisés dans la nourriture, résultat, on stocke les graisses. Dîner 2 ou 3 heures avant d’aller se coucher est le parfait compris : pas trop tard, ainsi on évite de s’endormir en ayant faim, et pas trop tôt, pour ne pas perturber la digestion.

6) Manger du chewing-gum

Tout d’abord, le chewing-gum, c’est loin d’être un aliment sain et écologique : bourré d’édulcorants, sucres, colorants et autres substances chimiques, la liste est longue (et nocive). En mâchant du chewing-gum, on ingère de l’air, ce qui se traduit inexorablement par des ballonnements ou des gaz qui n’aident pas au processus de digestion.

7) Faire du sport de façon intensive

On l’a expliqué plus haut, lorsque le corps digère, il fournit un effort. Faire du sport juste après le repas revient donc à lui demander un effort supplémentaire, ce qui fait beaucoup. Lors de la digestion, le corps fait affluer le sang vers l’estomac, alors que pendant l’effort, celui-ci doit impérativement se diriger vers les muscles : sport et digestion sont donc incompatibles.

11.png

Publicités