Il y a au moins une catégorie de personnes qui vénère Saint-Valentin  : les fleuristes ! Mais pas vraiment la planète : saviez-vous qu’acheter un bouquet de 25 roses « lambda » a le même impact écologique qu’un parcours en voiture de 20 kilomètres. Pourquoi ? Car 85 % des fleurs sont importées par avion et engendrent des émissions de CO2 de l’ordre de 570 à 1580g par tonne de roses et par kilomètre !

Et quant aux fleurs labelisées bio, elles sont encore très rares sur le marché français…

Si votre moitié tient à ses fleurs, optez dès lors :

  • pour des fleurs de saison cultivées localement et en plein air (fleurs à bulbe). Et si possible qui durent longtemps comme la hyacinthe ou le lys.
  • pour des fleurs issues du commerce équitable (labellisées Max Havelaar) que vous pouvez trouver dans les jardineries Truffaut par exemple. Des fleurs « solidaires » mais qui peuvent venir du bout du monde…

Les magasins de jardin Botanic sont également engagés dans une démarche de développement durable. Sachez également que certaines AMAP produisent des fleurs, en plus de fruits et légumes.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander à votre fleuriste l’orgine de ses fleurs et avec quels producteurs il travaille.

Publicités