Si l’achat d’un bijou reste un classique de votre Saint-Valentin, évitez certaines matières qui font certes très plaisir à votre moitié mais pas à la planète (ni à vos économies), telles que :

  • le diamant, à l’origine de guerres civiles et des trafics d’armes en Afrique,
  • l’or dont le procédé d’extraction requiert des produits hautement polluants tel que le cyanure.

Pensez plutôt aux bijoux dits éthiques tels que des bijoux artisanaux respectant les principes du commerce équitable. Certains sont fabriqués avec des matières bien plus écolo : en emballages recyclés pour les pièces uniques de la marque Cruselita ou encore en ivoire végétale (Tagua), alternative à l’ivoire animal, pour la marque A-Typik.

Publicités